AccueilActualitesEthereum ConsenSys face à un audit pour des irrégularités

Ethereum ConsenSys face à un audit pour des irrégularités

Charles Thuo

ConsenSys, une société de développement de logiciels Ethereum, fait face à un audit de plusieurs milliards pour enquêter sur les irrégularités des transactions financières qui se sont produites dans l'entreprise.

Le 1er mars 2022, un groupe de 35 collaborateurs a déposé une demande d'enquête spéciale conformément au Code des obligations suisse. Cependant, ce groupe ne représente que plus de 50% des actionnaires de ConsenSys AG qui souhaitent que cette question soit examinée.

Les irrégularités financières en cause

Selon les rapports, les irrégularités en cause ont été commises le 14 août 2020 et impliquaient le transfert de la propriété intellectuelle fondamentale et des filiales à une nouvelle entité appelée Software Incorporated (CSI). Les transactions en question ont été faites pour compenser le prêt du fondateur de ConsenSys, Joseph Lubin, d'un montant de 39 millions de dollars et en échange d'une participation de 10 % dans CSI.

Les actifs transférés comprennent les produits ConsenSys de MetaMask, Infura, Truffle, Codefi et Pegasys. Ils comprenaient également des filiales au Royaume-Uni, en France, en Irlande, à Hong Kong et en Australie. La valeur totale des actifs transférés a été évaluée à 46,6 millions de dollars.

Au cours de la transaction, Frithjof Weinert et Joseph Lubin ont agi en tant qu'administrateurs de CSI et de ConsenSys AG et les transactions ont eu lieu à l'insu des actionnaires minoritaires, ce qui est illégal selon la loi suisse et nécessite une enquête et un audit spéciaux aux États-Unis. .

De plus, les assemblées annuelles des actionnaires de ConsenSys ont été illégalement retardées après 2018, obligeant Frithjof Weinert à continuer à siéger au conseil d'administration, en plus du fait qu'il est également accusé d'être un administrateur illégalement nommé.

Le tribunal suisse examine l'audit demandé avant de se prononcer sur la nécessité ou non d'enquêter.