Bitcoin rebondira-t-il ? Pourquoi la douleur de 2022 est différente de tout ce qui existait auparavant

$MCADE La prévente est maintenant en ligne !
$MCADE La prévente est maintenant en ligne !

Bitcoin rebondira-t-il ? Pourquoi la douleur de 2022 est différente de tout ce qui existait auparavant

By Dan Ashmore - Minute de lecture

Points clés à retenir

  • Bitcoin a clôturé l’année en baisse de 64 %, sa pire année depuis 2018.
  • Ce marché baissier est différent, car pour la première fois dans l’existence de Bitcoin, l’économie au sens large recule également.
  • La corrélation de Bitcoin avec le marché boursier est extrêmement élevée, ce qui prouve qu’il se négocie comme un actif à haut risque.
  • Les fans espèrent que ce lien pourra être rompu, mais actuellement, il se présente comme un climat macro décourageant pour Bitcoin et qui a sans surprise vu son prix chuter au cours de la dernière année.

Les investisseurs en crypto-monnaie seront heureux de fermer le livre sur une année 2022 désastreuse.

Les prix de l’ensemble de la classe d’actifs se sont effondrés, alors que le monde passait à un nouveau paradigme de taux d’intérêt, l’ère des taux d’intérêt bas et de l’argent bon marché étant officiellement terminée. Les actifs à risque ont été écrasés et il y a peu d’investissements plus loin sur le spectre des risques que la crypto-monnaie.

En regardant Bitcoin, la crypto-monnaie phare du monde a clôturé l’année à 16 547 $, contre 46 311 $, prix qu’elle affichait au début de l’année. Cela se traduit par une chute de 64 %. Mais à quel point la performance a-t-elle été historiquement mauvaise, pour un actif connu à la fois pour ses gains explosifs et ses pertes effrayantes ?

2022, la deuxième pire année pour Bitcoin

L’examen des rendements annuels depuis 2011, la première année où des données suffisantes sur la liquidité et les prix étaient disponibles, montre que la baisse de 64 % de Bitcoin cette année était son deuxième pire chiffre, derrière seulement la baisse de 72 % qui a été vue en 2018. Cette dernière est intervenue après une course – jusqu’à 20 000 $ à la fin de l’année 2017, la première fois que Bitcoin est vraiment entré dans la conscience dominante.

Dans ce contexte, les chiffres montrent que 2022 pourrait bien être une année différente, n’est-ce pas ? Bitcoin a chuté plusieurs fois auparavant et a toujours rebondi. Malheureusement, il y a un hic cette fois.

Bitcoin connaît une récession pour la première fois

Satoshi Nakamoto a publié le livre blanc de Bitcoin en 2008, au lendemain de la Grande Crise Financière. Enracinée dans le Genesis Block se trouve une référence au journal britannique The Times : « The Times 03/Jan/2009 Chancellor on bound of second bailout for banks. »

Premier trading en 2009, Bitcoin a donc été propulsé dans cet environnement post-crise, climat de taux d’intérêt nuls (voire négatifs), imprimante à monnaie chaude et rendements explosifs des actifs à risque. Un rapide coup d’œil aux rendements boursiers depuis le lancement de Bitcoin montre que, jusqu’à cette année, les choses se sont déroulées sans heurts.

Et donc pour la première fois de son histoire, Bitcoin connaît un recul dans l’économie au sens large. L’imprimante à billets a été éteinte et les taux d’intérêt ont été relevés, le taux du Fonds fédéral se situant désormais entre 4,25 % et 4,5 %.

Ceci est d’une importance vitale car malgré ce que certains évangéliques Bitcoin peuvent prétendre, Bitcoin se négocie comme un actif à haut risque. Les données sur les prix le prouvent simplement sans l’ombre d’un doute, car sa corrélation avec le S&P 500 est très élevée – et n’a augmenté que l’année dernière après que les taux d’intérêt ont commencé à être relevés en avril 2022, comme je l’ai écrit dans cet article, et montré sur le graphique ci-dessous.

Les marchés baissiers précédents ne sont pas les mêmes

C’est pourquoi l’extrapolation des rebonds antérieurs du marché baissier pour Bitcoin est naïve. Le monde est un endroit différent maintenant qu’à tout autre moment de l’histoire de Bitcoin. Le marché de l’argent gratuit ne pouvait pas durer éternellement, et il est maintenant temps pour Bitcoin de montrer au monde de quoi il est fait.

Le Bitcoin est souvent comparé à l’or, mais le métal brillant a prouvé sur un long échantillon qu’il peut être considéré comme une couverture et une réserve de valeur réputée grâce à laquelle les investisseurs peuvent préserver leur richesse. Le traçage des rendements historiques de l’or ci-dessous montre clairement qu’il augmente en période d’incertitude. C’est le genre de graphique que vous voulez voir alors que nous entrons dans une récession.

Malheureusement, Bitcoin s’est jusqu’à présent négocié avec une corrélation extrêmement élevée avec le marché boursier. Avec le temps, les défenseurs espèrent que ce lien sera rompu. C’est à débattre, mais ce qui est sûr en ce moment, c’est que Bitcoin est aussi loin d’être une « haie » qu’il pourrait l’être.

Si la Réserve fédérale devient accommodante et atténue les hausses de taux d’intérêt, vous pouvez être sûr que les prix des actifs bondiront à nouveau – et ceux qui se situent plus loin sur le spectre des risques, comme les actions technologiques et Bitcoin, seront parmi les grands gagnants.

À long terme, la question à un billion de dollars est de savoir si cette corrélation peut être rompue et si Bitcoin peut atteindre le statut convoité de réserve de valeur.